Home About Activities Agenda Publications Organisation History Multimedia Support Contact Links Becoming a Member Necrology

    European Society for Defence AISBL

Why the use of the acronym € in the framework of the European Society for Defence INPA? 1. During a web search, f. ex. via Google, the acronym SED refers to a large number of very diverse expressions, ranging from the Communist Party of RDA to a Linux line editor, to a restaurant and a heating installer. S€D makes our INPA much more visible: it refers immediately and only to it. 2. The euro, our single currency, is the most important transfer of sovereignty in the construction of a united Europe, and the ECB remains the only federal institution in Europe to date. The fact that we use the € symbol reflects our commitment to get the same transfer of sovereignty in the field of defense and security as in the monetary field.

ADRESSE


S€D

Rue des Petits Carmes 24 bte 10 1000 Brussels Belgium

CONTACT


By phone

Tel. +32 (0)476.49.04.96


info@seurod.eu

Sitemap

Home

About

Activités

GA

Board

Trainings

Citizenship

Studies

Agenda

Publications

Magazine “S€D”

Studies

Press

Quotes



Organisatie

Members

Board of Directors

Honorary Committee

History

Multimédia

Pictures

Videos

Support

Contact

Links

Becoming a Member

Necrology

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager sur Google Bookmarks Partager par e-mail Partager sur LinkedIn Imprimer

© Copyright S€D 2015 - 2017

Bank account: 973-1439843-09

(IBAN: BE52 9731 4398 4309 - BIC: ARSPBE22)

Mentions légales / Wettelijke vermeldingen

Last newsletter

Un jour viendra où vous toutes, nations du continent, sans perdre vos qualités distinctes et votre glorieuse individualité, vous vous fondrez étroitement dans une unité supérieure et vous constituerez la fraternité européenne”.


Victor Hugo

Discours au Congrès de la paix, Paris, 21/08/1849, Assemblée nationale.

Necrology


A member of the S€D, the captain-commander of the para-commandos Willy Furnémont passed away at the end of September.

The funeral took place in the family intimacy.


Helmut KohlHelmut Kohl (3/4/1930 – 16/6/2017) a étudié l’histoire, le droit et les sciences politiques et sociales. D’abord conseiller dans l’industrie chimique, il se présente aux élections municipales à Ludwigshafen en 1960, puis aux régionales en Rhénanie-Palatinat en 1966, dont il devient ministre-président en 1969, et ensuite aux fédérales. Il préside l’Union chrétienne-démocrate (la CDU) en 1973 et est chef de groupe au Bundestag en 1976. En 1982, le parti libéral lui permet de succéder au chancelier Helmut Schmidt. Il est réélu à quatre reprises, comme Konrad Adenauer.


Helmut Kohl et le président français François Mitterrand accélèrent considérablement l’intégration européenne. En 1986, l’Acte unique crée l’Union européenne (UE), ce qui permet au diplomate belge Alfred Cahen, secrétaire général de l'Union de l’Europe occidentale (UEO), d’en faire l'élément militaire de l’UE et le pilier européen de l'Alliance atlantique. L'opération Cleansweep, la première de l'UEO, rétablit en 1987 et 1988, dans le golfe arabo-persique, la liberté de navigation perturbée par la guerre entre l'Iran et l'Irak.


En 1987, Helmut Kohl propose de créer une brigade franco-allemande pour les vingt-cinq ans du traité franco-allemand de l’Élysée de 1963.


Homme de la réunification allemande en 1990, Helmut Kohl a su ancrer solidement l’Allemagne dans l’UE. Il prépare la mise en place de l’euro, surmontant la préférence des Allemands pour le deutschemark. Son optimisme a été récompensé : l’euro est plus stable que le mark, et la Banque centrale européenne maîtrise mieux l’inflation que ne la faisait la Bundesbank.


En 1991, le chancelier Kohl et le président Mitterrand proposent, dans le cadre de l’UEO, la création de l’Eurocorps.


En 1992, Helmut Kohl fait adopter par la CDU, à l’unanimité, une motion préconisant une Constitution fédérale pour l’Europe. Fin 1994, Kohl propose à la France de constituer avec le BENELUX une Europe fédérale, transformant l’OTAN en alliance des États-Unis et de l’Europe sur pied d’égalité, mais Mitterrand n’y répond pas.


Son échec électoral écarte Helmut Kohl du pouvoir en 1998, mais celui qui a su ancrer irréversiblement l’Allemagne dans l’UE reçoit l’année suivante le titre de "Citoyen d’honneur de l’Europe".


Que cet éminent citoyen européen repose en paix.



Baron Philippe de Schoutheete de TervarentLe baron Philippe de Schoutheete de Tervarent, l’un des diplomates belges qui a le plus marqué la construction de l’Union européenne, est décédé jeudi à Bruxelles à l’âge de 84 ans.


Avant d’entrer dans la diplomatie européenne, Philippe de Schoutheete a entamé sa carrière en 1959, comme envoyé en Egypte. Après cette première expérience et le passage par plusieurs cabinets ministériels, il devient ambassadeur de Belgique à Madrid (1981-1985) et directeur général au ministère des Affaires étrangères. Proche de la famille démocrate chrétienne (PSC-CVP), il fut chef de cabinet de Charles Ferdinand Nothomb, ainsi que porte-parole de Paul-Henri Spaak et de Pierre Harmel. Il s’y forgera un grand sens du compromis. En 1987, il devient représentant permanent du royaume auprès de l’Union européenne, un des postes les plus importants dans l’appareil décisionnel européen.


Maître d’œuvre du Traité de Maastricht


L’ambassadeur de Schoutheete a marqué l’évolution de l’Europe en se profilant comme l’un des maîtres d’œuvre du Traité de Maastricht, l’un des traités constitutifs de l’Union européenne. De nombreux passages du texte signé en 1992, finement négociés, sont issus de sa plume. Il est, à ce titre, un des artisans, discret et efficace, de l’introduction de l’euro. Il est de ces grands hommes de l’ombre dont on retiendra mieux l’œuvre politique que le nom. Sa passion d’une Europe unifiée, il la tire d’une partie de son enfance passée à Berlin. Né dans la capitale allemande en 1932, il y a vu les stigmates de la guerre. Son premier fait d’arme pour parvenir à cette unification sera la rédaction du rapport Tindemans, en 1975. C’est dans ce rapport que sera défini le concept d’Union européenne. Il inspirera le renforcement des pouvoirs de la Commission européenne et du Parlement, qu’il voyait élu au suffrage universel. Cette vision à la fois ambitieuse, réaliste et modérée ne parviendra pas à lever les réticences de certains pays à aller vers plus de politiques communes. Elle restera cependant une source d’inspiration pour le diplomate.


Après sa carrière, Philippe de Schoutheete sera professeur invité à l’UCL et au Collège d’Europe à Natolin (en Pologne) et directeur du Département Europe à l’Institut Egmont. Il était représentant de l’Ordre de Malte auprès de la Commission européenne. Il fut aussi conseiller auprès du commissaire européen Michel Barnier.


Vincent Georis, "Philippe de Schoutheete" (1932-2016), "L’ambassadeur qui fut un des artisans de l’euro" in L'Echo, 1/10/2016, p. 10.


Jean Marsia

Präsident S€D

+32 476 490 496


Hans-Dietrich GenscherL’ancien ministre allemand des Affaires étrangères Hans-Dietrich Genscher, qui joua un rôle clé dans la réunification de son pays en 1990, est décédé jeudi 31/3/2016 soir à l’âge de 89 ans, a annoncé son bureau vendredi. L’ex-responsable du parti libéral allemand et chef d’orchestre de la diplomatie allemande pendant près de vingt ans a succombé à un arrêt cardiaque dans sa maison de Wachtberg-Pech. Tout au long de ses 18 ans (1974-1992) à la tête du ministère des Affaires étrangères, Hans-Dietrich Genscher s’est évertué à mettre en œuvre l’Ostpolitik, la politique de rapprochement avec l’Europe de l’Est communiste, refusant de diaboliser l’ennemi soviétique, négociant là où c’était possible avec pour objectif de désamorcer la Guerre froide et la course aux armements dans lesquelles les deux Allemagnes étaient en première ligne. (AFP)


Voir aussi: Außenminister der Einheit


Jean Marsia

Präsident S€D

+32 476 490 496


The S€D stands in solidarity with the victims of the attacks in Paris and their families. The S€D will make every effort, in accordance with its purpose, to fight against terrorism while preserving the European values, which will triumph over barbarism.


Jean Marsia

President S€D

+32 476 490 496


Helmut SchmidtUnfortunately, Helmut Schmidt (23/12/1918 - 10/11/2015) left us.

He has been a great Defence Minister of the Federal Republic of Germany. On 15/12/2003, the University of the Bundeswehr in Hamburg cleverly renamed the Helmut-Schmidt-Universität - Universität der Bundeswehr Hamburg on the following grounds (see Helmut-Schmidt-Universität - Universität der Bundeswehr Hamburg, Helmut Schmidt, accessed on 15/11/2015) :



Als Verteidigungsminister hat Helmut Schmidt die Universitäten der Bundeswehr gegründet, die am 1. Oktober 1973 den Lehrbetrieb aufnahmen. Damit hat er die Wissenschaft um zwei Universitäten bereichert und den Offizierberuf zu einem akademischen Beruf gemacht. Diese gesellschaftspolitische Reform und wissenschaftspolitische Leistung soll durch den Namen der Universität sichtbar gemacht und dauerhaft gewürdigt werden.“

Dies ist der Wortlaut des Beschlusses des Akademischen Senats der Universität, mit dem der Bundesminister der Verteidigung gebeten wurde, ihr den Namen „Helmut-Schmidt-Universität“ zu verleihen.

Helmut Schmidt hat sich durch sein Wirken national wie international Ansehen erworben. Als Innensenator diente er der Freien und Hansestadt Hamburg (1961 – 1965). Er war Verteidigungsminister (1969 – 1972), Finanzminister (1972 – 1974) und Bundeskanzler (1974 – 1982). Seine sicherheitspolitische Weitsicht trug entscheidend zur Beendigung des Ost-West-Konfliktes bei. Als Publizist und Herausgeber wirkt er noch heute.

Helmut Schmidt steht als Persönlichkeit für eine Generation, die Krieg und Zusammenbruch erlebt, die Bundesrepublik Deutschland aufgebaut und die parlamentarische Demokratie neu und zuverlässig begründet hat. Seine Verdienste als Politiker und Parlamentarier, Minister und Bundeskanzler sind hoch. Seine Stimme hat Gewicht, sein Rat ist gefragt.”.


He has also been a great European. In his speech "in Germany, with and for Europe" issued on December 4, 2011, in Berlin, at the congress of the German Social Democratic Party, he called his political friends to solidarity with European partners. This speech is published in 16 languages by the Foundation for European Progressive Studies - Foundation for European Progressive Studies, accessed on 15/11/2015.


Personally, I do not share the opinions expressed by Mr. Schmidt at the end of his speech: "In the 21st century, Europe will undoubtedly still be composed of separate nations, and each one will have its own language, its own history. Europe will not become a federal state. But the EU should also not turn into a simple confederation of states. the European Union must remain a dynamic and evolving network, without equivalent in the history of mankind."

This lack of perspective is probably why Helmut Schmidt has since been insufficiently understood by the governments led by Mrs Merkel and even by his friends from the SPD, particularly Mrs. Steinmeier, Gabriel and Schultz.


Instead, we must resume the work outlined by Jean Monnet and its Committee for the United States of Europe. It is an object of the AISBL European Society for Defence (S€D).


Jean Marsia

President S€D

+32 476 490 496

To the top of the page