Newsletter octobre 2018

Vous recevez cette newsletter parce que vous êtes membre de la S€D.

U ontvangt deze newsletter omdat u lid bent van het S€D.

Header

Bruxelles, le 10 octobre 2018

Aux membres de l’AISBL Société Européenne de Défense (S€D),
Chères amies, chers amis,

Pour qu'il y ait l'armée européenne, il faut d'abord que l'Europe existe.(Charles de Gaulle, 25 février 1953).

J’ai le plaisir de partager avec vous les avancées récentes de la S€D, en termes de succès politiques, de rayonnement accru et de développement interne. Nous n’en sommes pas encore au décollage des États-Unis d’Europe, mais la S€D prend de la vitesse !

Les avancées politiques

L’inscription dans son programme, par le parti socialiste allemand (SPD), fin 2017, de l’objectif des États-Unis d’Europe reste un succès majeur, auquel a contribué mon intervention à Fulda le 24 septembre 2017. Au sein d’autres partis socialistes, particulièrement en Belgique, on semble hésiter à suivre cet exemple., ainsi que dans la famille libérale. Ainsi, les actes du colloque du Centre Jean Gol, le centre d’étude du Mouvement réformateur, de décembre 2017 sur l’avenir de l’Europe, auquel la S€D a contribué, ne sont pas encore publiés. Ce sont les États-Unis d’Europe version Verhofstadt qui gardent la cote, sauf pour La République en Marche du président Macron. Les autres familles politiques sont encore plus timides, voire hostiles. Les retombées de mes exposés au profit du centre d’étude des démocrates-chrétiens belges francophones, du parti écologiste belge néerlandophone et du Mouvement radical, libéral et social de France, se font attendre. Quant au parti populaire européen, la récente attaque en règle de M. Macron par Manfred Weber, chef de groupe PPE à Strasbourg, dans l’Opinion, est éclairante.

Par contre, l'assemblée générale de la section belge de l'Union des fédéralistes européens (UEF) du 6 octobre 2018 a pris connaissance de nos propositions sur les États-Unis d’Europe et la défense européenne, puis m’a élu conseiller politique en charge des questions de défense. Je participerai à ce titre à l’assemblée générale de l’UEF à Vienne, du 23 au 25 novembre, pour y présenter nos propositions aux représentant des 11.000 membres de l’UEF.

Autre succès majeur de la S€D : la décision de la Communauté française de Belgique / Fédération Wallonie-Bruxelles, du 29/8/2018, de lui octroyer un subside d’un montant de 30.000 € à la S€D, pour couvrir les frais engendrés par une étude comparative sur la place de la force publique dans les structures fédérales des USA, de la Suisse et de l’Allemagne. Cette étude préparera la rédaction d’une constitution pour les États-Unis d’Europe. La S€D a attribué le marché public relatif à l’étude au Professeur Behrendt, de la faculté de droit de l’université de Liège, qui effectuera l’étude avec son assistant, M. Pironnet, avant les élections au Parlement européen du 26 mai 2019.

L’intensification du rayonnement de la S€D

Mes 106 exposés, ceux de notre vice-président Guy Buchsenschmidt et ceux de Me Frédéric Mauro, qui est membre de la S€D, ont permis depuis septembre 2015 de sensibiliser tout près de 5.200 auditeurs à nos objectifs : une Europe fédérale pour une défense européenne.

Notre site web est ponctuellement tenu à jour par notre webmaster bénévole. La S€D lui doit beaucoup. Il vient de mettre en ligne une nouvelle version encore plus conviviale, plus facile d’abord. L’architecture est très logique et permet une navigation aisée. Le multilinguisme (103 langues grâce aux outils proposés par un des GAFA au lieu de quatre) est un plus appréciable. Selon notre hébergeur internet, One.com, le site avait eu 54.483 visiteurs au 23 août 2018, venant de 243 pays. Toutefois, 25% d’entre eux sont en Belgique et 25% aux USA. Il nous reste donc beaucoup de travail à faire au sein de l’Union européenne ! Les statistiques de fréquentation du site montrent que la consultation est stable, qu’il n’y a pas d’effritement du lectorat, mais bien des pointes de consultation, par exemple lors de la parution des newsletters.

L’administration de la page Facebook S€D a été reprise par Guy Buchsenschmidt. Mes activités pour mes articles et pour mes interviews m’ont empêché d’y être suffisamment présent. Le webmaster continuera à alimenter la page LinkedIn S€D.

La croissance de la S€D

Notre effectif est passé de 16 membres fin 2015 à 105 aujourd’hui, compte tenu du décès du regretté commandant des para-commandos Willy Furnémont et de trois démissions. Nos membres sont parlementaires, militaires, diplomates, policiers, fonctionnaires européens ou nationaux, médecins, ingénieurs, juristes, éditeurs, journalistes, consultants, entrepreneurs, cadres, syndicalistes, interprètes, philosophes, artistes, enseignants, scientifiques, doctorant(e)s, étudiant(e)s, retraité(e)s… Nous sommes Allemands, Autrichiens, Belges, Britanniques, Espagnols, Français, Italiens, Luxembourgeois, Néerlandais.

Les deux plus anciens ont 97 ans, ils nous apportent leur esprit d’ancien Résistant ou de pionnier des institutions européennes. Le plus jeune a 25 ans, il fait partie des 8 membres qui ont moins de 35 ans et qui nous enrichissent par leur dynamisme et leur créativité.

Nous ne comptons encore que 15 dames parmi nous, mais Claire de Hepcée et Isabelle Brion compensent cette infériorité numérique par un militantisme digne d’éloge : c’est par dizaines qu’elles ont diffusé respectivement La clef d'une défense européenne, celle des États-Unis d'Europe et Les États-Unis d’Europe, pour notre sécurité et notre défense. Résultat, au total, le premier s’est vendu à 234 exemplaires, tandis que 690 copies du deuxième ont trouvé preneur. Mille mercis, chères amies !

Augmenter notre audience est indispensable à l’accroissement de la pression que la S€D peut exercer sur les politiques, en faveur d’une Europe fédérale, des États-Unis d’Europe. C'est par la mobilisation d’un nombre significatif de citoyens européens avant les élections législatives européennes que nous réussirons, soit en 2019, soit, plus probablement, dans cinq ans !

Cotisation 2018

Pour développer nos activités et atteindre les objectifs que la S€D s'est fixée, nous nous appuyons en très grande partie sur vos cotisations : les dons sont peu nombreux et de montant limité, le subside ne couvre pas nos frais de fonctionnement. C'est pourquoi je m'adresse à celles et ceux qui n’auraient pas encore acquitté leur cotisation 2018. Il est encore temps de virer 25 € sur le compte IBAN BE52973143984309 (BIC ARSPBE22) de la Société européenne de défense AISBL (S€D), Rue des Petits Carmes, 24, bte 10, 1000 Bruxelles.

Si vos moyens vous permettent de compléter votre cotisation par un don, il sera accueilli avec gratitude.

Nous sommes confiants dans la continuité de votre engagement en faveur de la défense européenne, celle des États-Unis d’Europe. Nous vous remercions de votre soutien.

Veuillez agréer, chers membres, l'expression de nos salutations les plus cordiales,

Jean Marsia
Président

Bruxelles 2 - Ainsi va le monde ! - RUSRA / KUIAD - Stand Up for Europe - Wukali - ICI

header